Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Dénomination :Activités de développement des Systèmes Agricoles

Durée 3 ans : De Septembre 2009 à Août 2012

I.Les Acteurs Clés

Partenaire financier : MCC (Millenium Challenge Corporation)

Maître d’ouvrage : MCA-Mali (Millenium Challenge Account)

Maître d’œuvre : ACDI/VOCA

ONG partenaires : Nyèta Conseils et G-FORCE

II.Composantes ADSA

Au total cinq composantes (Résultats) ont travaillé au niveau du programme ADSA. Il s’agit de :

R1 : La production agricole (les producteurs opèrent de façon efficace dans les chaines de valeurs du riz et autres produits de diversification);

R2 : La création d’organisation de producteurs (Les Organisation de Producteurs sont opérationnelles et fournissent des services adéquats à leurs membres);

R3 : L’intermédiation financière (Accès accru aux services financier);

R4 : La gestion de l’eau (la gestion de l’eau et l’entretien du réseau hydraulique sont améliorés);

R5: La distribution de Kit (Le Kit de démarrages est distribué aux PAP)

III.Objectifs

Objectif global

Augmenter la productivité et la rentabilité des activités agricoles d’environ 801 concessions PAP et 153 agriculteurs nouveaux arrivants installés sur des parcelles de 5 hectares en améliorant les techniques agricoles et en établissant des rapports entre les acteurs dans un système de marché durable

Objectifs spécifiques, ils sont de cinq (05) ordres. Il s’agit de :

Renforcer les compétences des Populations Affectées par le Projet (PAP) et des Nouveaux Arrivants (NA) dans la culture de riz et produits diversifiés (cultures et animaux) pour mieux travailler dans un système du marché;

Promouvoir la création d’organisations de producteurs autogérées qui fournissent des services en vue d’augmenter la productivité et les revenus de leurs membres;

Accroître l’accès des exploitants aux services financiers leur permettant d’augmenter la productivité et les revenus;

Renforcer les capacités des exploitants en matière de gestion d’eau et d’entretien du réseau hydraulique;

Distribuer aux PAP des Kits de démarrage en conformité avec les directives du Plan d’Action de Réinstallation (PAR).

IV.Rôle de l’ONG Nyèta Conseils

Au cours de la mise en œuvre de ADSA, Nyèta Conseils a mené des activités qui étaient beaucoup plus focalisées sur le résultat 1 (R1). Il s’agit de :

Renforcer les compétences des PAP et des NA pour bien maîtriser la conduite de la culture du riz et celle des produits de diversification, notamment l’échalote, l’oignon, la tomate, le gombo, etc.

Développer des stratégies par l’adoption de techniques innovantes pour aboutir à un changement de comportement chez les PAP et les NA.

Renforcer les capacités des PAP et NA dans le domaine phytosanitaire à travers la formation sur les modules d’identification des produits homologués, manipulation, dosage, rémanence, information sur les produits, traitement des emballages, techniques de lutte biologique, respect des normes par rapport aux produits dangereux et aux pesticides.

Aider les PAP à connaitre les différentes technologies post récoltes existantes pour les filières riz et échalote, en vue de les permettre de choisir les technologies appropriées.

Faire acquérir aux femmes des connaissances sur la production maraîchère afin d’augmenter leur revenu.

Favoriser une cohabitation harmonieuse entre l’agriculture et l’élevage en vue de promouvoir les flux d’échanges symbiotiques entre les deux activités et mieux valoriser leurs produits.

Informer et sensibiliser sur les opportunités d’accès au crédit, son utilisation et les exigences de remboursement.

V.Résultats Saillants

Formation de 1308 personnes (574 femmes), sur une prévision de 1602 auditeurs PAP soit un taux de réalisation de 81,64 %.

Huit cent soixante-dix-sept (877) exemplaires du cahier de participant, illustrés en langues bambara et française, remis à chaque concession et aux responsables de groupe de formation comme support pédagogique.

Six cent soixante un 661 PAP (147 femmes) formés au cours de 5 sessions de formation pratique au niveau du champ école sur la riziculture et le maraîchage.

Emblavure progressive de 962,25 ha au cours de la campagne 2010-2011 et 3274,32 ha au cours de la campagne 2011-2012 sur une prévision de 4 942,4 ha du PIA.

Production de 15 716,73 tonne de riz pour un rendement agronomique moyen de 4,8 T/ha au cours de la campagne agricole 2011-2012.

Emblavure de 50,31 ha de parcelles maraîchères, dont 47,41 ha en échalote, 1,67 ha de gombo, 0,66 ha en pomme de terre et 0,57 ha en cultures diverses. La production de 1 090 tonnes d’échalote pour un rendement moyen de 23T/ha.

Confection de 1 848 bottes (12 kg l’unité) chez 26 PAP dans les six (06) premiers villages.

Participation de 159 PAP dont 123 femmes aux visites d’échange d’expériences sur les techniques améliorées de conservation et de transformation des échalotes.

Production de 84 documents statutaires élaborés par 396 membres des comités ad-hoc dont 114 femmes;

Réalisation de 3 visites d’échanged’expérience réalisées avec 114 participants dont 50 femmes;

Réalisation de 28 magasines audio diffusés sur les radios locales de Diabaly et Dogofry;

Approvisionnement en intrants assuré par 33 OPpour une quantité totale de 830 Tonnes dont Urée : 548,5 T et DAP : 281,5 T au cours de la campagne 2012/2013.

Appui à l’acquisition de 19 batteuses, 15 bascules et un motoculteur par les OP Mixte et 35 membres OP formés sur la tenue des outils de battage.

Renforcement des capacités de 66 gestionnaires de 26 magasins de riz

Au total, 361,85 tonnes de riz commercialisé pour un montant global 119854 495 FCFA pour le paiement des redevances (eau et terre),

Financement de 03 OP fémininespour un montant de 8550 000 FCFA au profit de 70 membres,

Vingt une (21) femmes de quatre OP féminines formées sur les techniques de fabrication du savon et de production de la pâte d’arachide.